Après Bordeaux, le périple le long de la côte Atlantique nous mène à Nantes et à son Grand Eléphant. Après avoir malheureusement loupé le passage de l’Aéroflorale à Liège, c’est un plaisir de découvrir la magie des Machines de l’Île. Et cet univers si particulier, imaginé par François Delaroziere, directeur artistique de la compagnie La Machine.

Outre le Grand Éléphant – attraction principale avec le Carrousel des Mondes Marins –, la compagnie donne également à voir l’évolution des projets en cours d’élaboration dans la Galerie des Machines, avec la « mise en scène d’un véritable bestiaire de machines »1. Croquis, esquisses, maquettes et machines sont présentés par les machinistes.

2018-07-20-Ile-des-Machines-1
Le héron de 8 mètres d’envergure, une des machines testées dans ce laboratoire vivant.

Au centre de ce laboratoire, l’Arbre aux Hérons. C’est le projet majeur des Machines de l’île. Un arbre métallique végétalisé mesurant 50 mètres de diamètre et 35 mètres de hauteur, surmonté par deux hérons géants et dont les 22 branches seront peuplées de tout un bestiaire mécanique2.

Imaginé en 2002, l’Arbre aux Hérons devrait voir le jour au printemps 2022 et qui sera installé sur le site de la Carrière Chantenay, en bord de Loire. Propriété de la ville, ce terrain de deux hectares et demi est à l’état de friche depuis les années 1990.

Le financement de ce projet a été complété par une campagne participative kickstarter qui a permis de récolter un total de 373 525 euros.

2018-07-20-Ile-des-Machines-5
Une cité dans le ciel.

Il est déjà possible de visiter une branche prototype, développée sur le site des Machines de l’Île.

2018-07-20-Ile-des-Machines-3
La branche prototype de l’Arbre aux Hérons.

Les Machines de l’île sont installées dans les anciennes nefs des chantiers navals Dubigeon, entreprise de construction navale nantoise.

Ile des Machines à Nantes
Les anciennes nefs vues à partir du dos du Grand Éléphant.

Toujours fasciné par ces exemples de réhabilitions de sites industriels qui conservent la mémoire du territoire, valorisent la richesse et la diversité architecturale tout en permettant une reconstruction durable de la ville sur elle-même. À cet égard, Nantes Métropole, 6e agglomération française, semble être une figure de proue du renouvellement urbain.

Même si, au moment de notre visite, l’ambiance en coulisses semble tendue entre une partie des conducteurs des Machines et la direction.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s